Apnée du Sommeil - Ronflement

Le centre dentaire à Courbevoie (92) vous explique l'apnée du someil - le ronflement.

Le syndrome d'apnées du sommeil (« SAS ») ou plus précisément syndrome d'apnées-hypopnées du sommeil (« SAHS ») est un trouble du sommeil caractérisé par un arrêt du flux respiratoire (apnée) ou une diminution de ce flux (hypopnée). Ce trouble est souvent très invalidant.

Ses causes sont diverses mais peuvent être classées en deux catégories.

Elles peuvent être obstructives et associées à une obésité ou à un syndrome métabolique : on parle alors de « syndrome d'apnées obstructives du sommeil » (« SAOS »). Une apnée est dite « obstructive » quand elle résulte d'efforts respiratoires pour lutter contre une obstruction des voies aériennes supérieures (nez, bouche, pharynx, larynx).

Elles peuvent être aussi neurologiques, par anomalie du contrôle de la respiration et il n'y a donc alors pas d'effort d'inspiration comme dans le cas précédent. On parle de « syndrome d'apnées centrales du sommeil » (« SACS »).


Ce syndrome affecte la qualité de vie non seulement des personnes qui en sont atteintes, mais aussi celle de leur entourage. En effet, les apnées, en dégradant la qualité du sommeil (diminution du sommeil profond et paradoxal, micro-éveils), provoquent l'apparition d'une somnolence diurne excessive1 parfois associée à une irritabilité, à une baisse de la libido1, ou à un état dépressif. D'autre part, les apnées diminuent la pression partielle en oxygène dans le sang et provoquent une désaturation en oxygène. L'hypoxémie chronique qui en résulte est elle-même responsable d'une hypertension artérielle et de l'apparition d'autres troubles cardio-vasculaires.

Une solution : orthèse d'avancée mandibulaire

Une orthèse d'avancée mandibulaire est une double gouttière réglable, confectionnée au laboratoire de prothèse dentaire d'après des empreintes du maxillaire et de la mandibule. Cette orthèse fixe la mandibule, la langue et d'autres structures buccales en avant et augmente la dimension verticale, de façon à ce que l'espace du pharynx s'agrandisse, la résistance respiratoire diminue et les voies respiratoires soient maintenues ouvertes de façon mécanique lors du sommeil.